Page imprim�e le 24/03/2017, � partir du site CAUE de la Dordogne
© http://www.cauedordogne.com/

 L'ARCHITECTURE RURALE

 

 
Du paysage à l'architecture

Dans une région où diversité architecturale rime avec variation paysagère, réinvestir un bâtiment rural
est une authentique aventure qui impose
en préalable de découvrir le génie du lieu…
 
L’étude de l’architecture rurale ne peut en effet se soustraire à l’examen du contexte géologique, climatique, morphologique et agricole du paysage
dans lequel s’inscrit un bâtiment.
L’origine de la grande diversité de l’architecture traditionnelle en Périgord est à rechercher dans les spécificités du paysage de notre département.
Nous rappellerons donc ici
les grandes entités paysagères de Dordogne
afin d’en souligner les interactivités
avec certains de ses éléments clés.

 

1 - Le Périgord cristallin des feuillardiers

Géologie: sous-sol granitique.

Morphologie: plateau mollement ondulé couvert de forêts alvéolées de pâturages. Autour des hameaux le bocage est ponctué de plans d’eau.

Agriculture: polyculture et élevage.

Bâti: habitat regroupé pour préserver l’activité agricole.
Les murs sont composés essentiellement de granit d’aspect
brut car difficile à tailler.
Les volumes principaux sont à faible pente (tuiles canal) sauf certaines anciennes chaumières aujourd’hui en tuiles plates.

2 - Le Périgord cristallin des eaux vives

Géologie: roches métamorphiques (schiste, gneiss…).

Morphologie: plateau bocager fortement érodé par la Loue, l’Isle et l’Auvézère.

Agriculture: l’élevage prédomine sur la culture malgré la présence de grands vergers.

Bâti: habitat généralement flanqué sur  les plateaux parfois en rive des vallées.
Les murs sont en schiste avec parfois des appareillages en granit, en calcaire mais aussi en bois pour les baies (habitat pauvre).
L’enduit de parement est utilisé quand les moyens le permettaient.
La pente des toitures est majoritairement couverte de tuiles plates hormis quelques cas de tuiles canal au nord de la zone.

3 - Le Périgord ribéracois

Géologie: calcaire blanc du crétacé.

Morphologie: plateau mouvementé aux abords des vallées dont les coteaux laissent ponctuellement apparaître la
géologie du sous-sol. Présence de forêts en rive.

Agriculture: sol propice aux cultures céréalières.

Bâti: hameaux ramassés et perchés sur les reliefs près des vallées et nombreux domaines cossus éparpillés sur les plateaux à l’écart des bourgs. Architecture
rurale remarquable en raison de la richesse
agricole. Prédominance, même sur
les grands volumes, de toitures en tuiles canal, appareillages de calcaire souvent visibles.
 
4 - La Double et le Landais

Géologie: dépôts détritiques (galets, graviers, sables, argiles).

Morphologie: relief doux et monotone traversé par la vallée de l’Isle où se développe l’urbanisation. Alternance de forêts de résineux en majorité, de plans d’eau et de prairies.

Agriculture: peu de culture mais de l’élevage.

Bâti: faute de pierre, les murs sont en pans de bois remplis de briques ou de torchis. Les toitures sont généralement couvertes de tuiles canal mais la tuile plate est présente. L’habitat est semi-dispersé en dehors de la vallée.
5 - Le Périgord bergeracois

Géologie: calcaires tendres du tertiaire.

Morphologie: la Dordogne a largement érodé, surtout en aval, les calcaires tendres, en façonnant une large vallée.
Au sud, de gros plateaux ponctués de buttes calcaires préfigurent l’Agenais.

Agriculture: vallée agricole et surtout viticole notamment sur les coteaux; plateaux céréaliers dans I’Issigeacois.

Bâti: habitat diversement développé au gré de l’installation humaine (économie agricole dans les vallées) et de l’histoire (bastides sur les plateaux). Les murs sont constitués de matériaux divers (calcaire, galets et parfois bois et briques). Toits à forte pente (tuiles plates) sauf à l’ouest sous l’influence girondine (tuiles canal).
6 - Le Périgord central

Géologie: calcaires du crétacé et dépôts sablonneux et argileux.

Morphologie: plateau ondulé traversé par un réseau de vallées plus ou moins larges investies par les cultures; versants calcaires et sommets boisés.

Agriculture: polyculture et pâturage pour un élevage limité.

Bâti: au cœur du département la typologie architecturale change d’est en ouest et du nord au sud au gré des diverses
tendances. Les villages se rencontrent couramment dans les vallées alors que les plateaux plus pauvres accueillent un
habitat plus dispersé.
7 - La marge du bassin de Brive

Géologie: grès permiens logés dans une fosse cristalline avec émergences de buttes calcaires.

Morphologie: paysage ouvert parsemé de buttes aux coteaux calcaires formant des vallons bocagers ou forestiers.

Agriculture: la faible fertilité de cette zone l’a orienté vers l’élevage.

Bâti: habitat de grès rouge dispersé avec des regroupements sur les hauteurs.
Les toitures à forte pente sont traditionnellement couvertes en ardoise (proximité des carrières de roches métamorphiques) et en tuiles plates depuis la fin de l’exploitation des carrières.
8 - Les causses périgourdins

Géologie: calcaire dur du jurassique.

Morphologie: paysage lourdement modelé ou la forêt domine (taillis de chênes pubescents).

Agriculture: zone d’exploitation pauvre en raison de terrains minces même dans les vallons; de nombreuses pelouses sèches entre les bois rabougris. Système pastoral, trufficulture.

Bâti: habitat de caractère, humble et peu dense regroupé dans des hameaux charmants en pierre sèche où murets et maisons couvertes de lauzes se fondent avec le sol caillouteux.
9 - Le Périgord sarladais

Géologie: calcaires karstiques (grottes) entaillés par la Vézère et la Dordogne.

Morphologie: reliefs contrastés entre d’importantes collines forestières et des falaises majestueuses bordant les vallées agricoles.

Agriculture: polyculture élevage avec la traditionnelle trufficulture dans les forêts de chênes. Quelques noyeraies dans les vallées.

Bâti: habitat qui s’étend le long des rivières, parfois adossé aux escarpements. Toitures à fortes pentes avec tuiles plates, lauzes et ardoise (Terrassonnais). Murs généralement enduits et appareillés de calcaire de couleur miel.
10 - La Bessède

Géologie: calcaires du crétacé et dépôts sidérolitiques et détritiques.

Morphologie: vaste plateau forestier (notamment châtaigniers) sans grand relief où de nombreuses rivières prennent leur source (Nauze, Couze, Dropt…).

Agriculture: polyculture élevage, sylviculture (châtaigniers) et quelques vergers.

Bâti: pays de pierre malgré la présence du bois. Les bâtiments sont généralement structurés en plusieurs volumes assemblés, les principaux en tuiles plates, les secondaires en tuiles canal.